Présentation

Le service ClimServ offre aux chercheurs de l’IPSL un accès combiné vers des moyens de calcul et un grand nombre de jeux de données utiles aux études climatiques, comme aux études de processus et à la mise au point ou à la validation des algorithmes de traitement des données satellitales. Initialement développé au Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) à l’Ecole Polytechnique (Palaiseau), le service ClimServ a intégré depuis 2003 le centre de données IPSL. Ce service s'est construit dynamiquement sur plusieurs années (depuis 1996) en répondant aux besoins des utilisateurs, et constitue aujoud'hui un outil de travail pour de nombreux groupes désireux d'allier puissance de calcul et accès aux données. On y trouve notamment une grande partie des champs météorologiques issus de la réanalyse NCEP/NCAR, un sous-ensemble des réanalyses (ERA-40, ERA-Interim) et analyses opérationnelles de l’ECMWF, des climatologies de produits satellites telles que les estimations de précipitations du GPCP, ou les analyses des propriétés des nuages du projet ISCCP. On y trouve enfin des produits nuageux MSG développés par le CMS (Centre de Météorologie Spatiale) et les images MSG, mises à disposition par le SATMOS (Service d'Archivage et de Traitement Météorologique des Observations Spatiales) .

Parallèlement, ClimServ héberge également des bases de données thématiques de grands projets internationaux comme INDOEX et AMMA et la base de données du SIRTA. Dans le cadre du pôle national ICARE sur la thématique, « Nuages-Aérosols-Rayonnement-Cycle de l’Eau », ClimServ constitue le support technique du « Centre d’Expertise ICARE de l’IPSL » (CExII), notamment pour la mise en place et la gestion, à l'IPSL, des bases de données associées à cette thématique.

Les objectifs du "Centre d'Expertise ICARE/IPSL" (CExII) concernent l'étude, le développement et la validation des méthodes de traitement et d'analyse des données d'expériences spatiales concernant la thématique ICARE (notamment CALIPSO, Megha-Tropiques). Ces travaux sont préparatoires avant transfert pour développements ultérieurs et application opérationnelle, au CGTD (centre de gestion et de traitement des données) situé à Villeneuve d'Ascq. Il a également pour vocation de développer des bases de données permettant la réalisation des tests et validations des méthodes d'analyse qu'il développe. La plupart de ces bases de données peuvent être transférés au CGTD pour développement et pérennisation, mais d'autres répondent aux besoins d'expériences spécifiques auxquelles participent les laboratoires de l'IPSL. Pour ces expériences spécifiques, il est important que les utilisateurs restent proches des bases de données, de façon à pouvoir expérimenter facilement les traitements qu'ils souhaitent mettre en oeuvre.

Dernière mise à jour : ( 01-04-2011 )